Dans la première moitié du IXè siècle la découverte, aux confins du monde connu, de la tombe de l'Apôtre Jacques fut le début d'un immense mouvement de foule, venant de toute l'Europe et qui perdurera pendant plus de mille ans.
La tradition s'était ensuite endormie, sans jamais s'éteindre complètement. Redécouverte dans les années d'après guerre, cette tradition s'est de nouveau développée avec une incroyable rapidité et sa reconnaissance officielle est venue, ces dernières années des autorités tant civiles que religieuses; rappelons-nous ce que nous disait Jean-Paul II au cours de sa visite à Saint-Jacques en 1982 : «de Saint-Jacques je te lance, vieille Europe, un cri plein d'amour, retrouve-toi toi-même, retourne à tes origines…»

Les chemins de Saint Jacques en France et en Espagne



Les chemins de Saint Jacques en Europe

Carte extraite du Guide Gallimard : « Chemins de saint-Jacques »

 


Coquille européenne du balisage des chemins de Saint-Jacques


Souvenons-nous aussi que le 23 octobre 1987, le Conseil de l'Europe,
associant la tradition de Compostelle à la formation d'une culture commune européenne, qualifia formellement l'ensemble des pèlerinages à Saint-Jacques de :


Premier Itinéraire Culturel Européen

(En cliquant ici vous trouverez le texte de la "déclaration de Saint-Jacques-de-Compostelle" qui donne aux chemins de Saint-Jacques le titre de "Premier Itineraire Culturel Européen".)

En novembre 1999 c'est l'UNESCO qui inscrivait les chemins de Saint-Jacques au patrimoine mondial de l'humanité prônant ainsi la sauvegarde du patrimoine historique, littéraire, musical et artistique créé par les pèlerinages.